LES LEADERS RELIGIEUX EDIFIES SUR LA COHESION SOCIALE A SOKODE

0
1310

TCHAOUDJO :

Sokodé, le 13 mars (ATOP) – Le Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP) du diocèse de Sokodé a lancé le lundi 12 mars à Sokodé, une série de formations sur la thématique de la cohésion sociale à l’intention des leaders religieux.

La formation financée par Catholic Relief Service (CRS), vise à contribuer au vivre ensemble entre les différentes couches sociales pour le développement et la paix.

Pendant deux semaines, les leaders de différentes confessions religieuses de la ville de Sokodé notamment catholique, protestante, musulmane et traditionnelle vont plancher sur les modules à savoir « découvrir l’or en chacun de nous », « percevoir autrement mon rapport au monde », « comprendre la dynamique du conflit », « m’engager dans la transformation des conflits », « construire une vision partagée de la cohésion sociale », « analyser conjointement les facteurs de la cohésion sociale » et  « contribuer comme groupe identitaire à la cohésion sociale ».

La finalité de cette initiative est d’amener les participants à harmoniser leurs pensées sur la cohésion sociale, à prendre conscience de l’importance  de la cohésion sociale pour susciter leur volonté d’agir en ce sens, à identifier conjointement les facteurs qui l’influencent dans les différentes communautés et les actions prioritaires pour son renforcement dans la commune de Sokodé.

Le préfet de Tchaoudjo, le colonel Mompion Matéindou a indiqué que cet atelier permettra de contribuer à la promotion d’une culture citoyenne de paix entre les communautés pour un développement durable.

 

Il a félicité les responsables de l’Eglise catholique pour ses diverses contributions à l’édification de la préfecture de Tchaoudjo. Il a insisté sur la nécessité d’adopter des attitudes et des comportements qui favorisent la convivialité et le partage pour garantir la jouissance des droits. Le préfet a exhorté les participants à jouer leur partition pour l’atteinte des objectifs fixés.

 

L’évêque de Sokodé, Monseigneur Célestin-Marie Bawilima Gaoua a souligné que les acquis de ces travaux vont permettre aux leaders religieux de partager l’information, de sensibiliser et d’éduquer la population sur la culture de la paix et la cohésion sociale. Pour cela, il a invité les participants à s’approprier les modules de la formation en vue d’une large diffusion.

La responsable à l’Opération Manager à CRS-Togo, Mme Queenida Eklou-Edorh a présenté son institution comme une organisation américaine créée en 1943 dont la mission consiste à alléger la souffrance humaine, à faire avancer le développement humain intégral et à promouvoir la charité et la justice dans le monde.

 

Elle a exhorté les leaders religieux à la sensibilisation de leurs fidèles et adeptes pour sauvegarder la paix dans leurs milieux respectifs.

ATOP/ASA/BA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez un commentaire s'il vous plait
Entrez votre nom ici