LE PERSONNEL PARAMEDICAL DE LA REGION DE LA KARA A L’ECOLE DES PRINCIPES DE PRISE EN CHARGE INITIALE DES FRACTURES

0
695

Kara, le 5 avr. (ATOP) – Le personnel paramédical des formations sanitaires de la région de la Kara notamment les infirmiers urgentistes, kinésithérapeutes et personnel du bloc opératoire  suivent du 04 au 06 avril à Kara, une formation sur la prise en charge initiale des lésions musculo-squelettiques.

La formation, initiée par le ministère de la Santé et de la Protection sociale en collaboration avec l’Association pour l’Ostéosynthèse (AO Alliance)- branche du Togo, est axée sur le thème « principes non-opératoires du traitement des fractures ». Elle vise à donner aux médecins et aux agents des services de santé des principes de base pour le traitement non-chirurgical des fractures les plus communes ainsi que les moyens de reconnaitre parmi ces dernières celles qui nécessitent un traitement chirurgical pour les référer dans de meilleures conditions.

Les participants à cette formation vont suivre des enseignements théoriques et pratiques sur les modules telles que « la consolidation osseuse », « la classification des fractures », « le traitement des fractures diaphysaires et articulaires » et « des pratiques des soins aux traumatisés». Cette formation est assurée par un collège d’enseignants nationaux et internationaux africains, membres de la fondation AO Alliance.

Le directeur régional de la santé de Kara, Dr. Agoro Sibabe a relevé l’enjeu de certaines communications dans l’amélioration des pratiques quotidiennes de prise en charge des lésions traumatiques musculo-squelettiques. Il a indiqué que les statistiques des centres de santé de la Kara montrent que plus d’un millier de personnes ont été victimes des traumatismes entre 2016 et 2017. Un chiffre qui, selon lui, démontre que la région de la Kara paye un lourd tribu en matière des traumatismes musculo-squelettiques. Dr Agoro a convié les participants à faire tache d’huile des informations reçues dans leurs formations sanitaires afin d’administrer des soins de qualité aux patients. Il a remercié la fondation AO Alliance pour cette initiative visionnaire qui contribue à faire avancer la santé dans le monde, au Togo et dans la région de la Kara.

Selon le responsable national de l’Association Togolaise de l’Ostéosynthèse, prof. Grégoire Anani Abalo, cette formation constitue la 2ème après celui de la région des Plateaux en avril dernier et concerne les agents de santé qui sont les premiers à rentrer en contact avec le patients traumatisés pour leur assurer une meilleure prise en charge initiale. Il a expliqué que la formation entend apprendre au personnel paramédical, aux infirmiers du bloc opératoire et chirurgiens traumatologues comment traiter les fractures. Pour lui, le constat est  que les patients traumatisés guérissent avec beaucoup de séquelles c’est pourquoi cette rencontre est une occasion pour apporter une plus-value aux praticiens. En vue de remédier aux faibles dans leur prise en charge.

La fondation AO Alliance, basée en Suisse a pour mission d’améliorer les soins aux traumatisés et aux handicapés en organisant des formations et enseignements adaptés.

ATOP/AEM/AAA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez un commentaire s'il vous plait
Entrez votre nom ici