LE PREMIER MINISTRE A ECHANGE AVEC UNE DELEGATION DE LA BAD

0
692

EVALUATION A MI-PARCOURS DE L’AGROPOLE DE LA KARA:

Lomé, le 5 avr. (ATOP) – Le Premier ministre, Dr Komi Sélom Klassou, a tenu le mercredi 4 avril à la primature une séance de travail avec une mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) composée de représentants de la Banque Ouest africaine de Développement (BOAD) et de la Fondation Saemaul  Globalization de la République de Corée.

Cette rencontre a pour  but  d’échanger avec cette mission de la BAD sur la nouvelle vision du gouvernement qui vise à faire de l’agriculture, qui contribue à hauteur de 32% au PIB, un véritable moteur de croissance et un instrument de lutte contre la pauvreté au Togo. Les échanges ont été portés sur les dix zones de transformation agro-alimentaire répertoriées, et inscrites au plan de stratégie de développement des agropoles au Togo et sur la zone du bassin de la Kara qui constitue la première étape et sert de projet pilote.

Pour atteindre son objectif,  le gouvernement a opté pour une stratégie d’amplification de l’articulation agriculture-industrie basée sur les agropoles, en vue de susciter des pôles de développement dans les différentes régions du pays, a souligné le Premier ministre.

Il a fait savoir qu’au regard du décret du 27 février 2018, qui définit et fixe le cadre institutionnel des agropoles, le gouvernement s’active à mettre en place les structures appropriées en étroite collaboration avec le secteur privé.

« La composition mixte du Conseil d’administration de l’Agence de Promotion et de Développement des Agropoles au Togo (APRODAT) est la preuve que le projet agropole demeure l’expression du partenariat public-privé au Togo. L’implication du secteur privé va être déterminante, non seulement au niveau de la chaine des productions, mais surtout pour la transformation des produits agricoles et le financement des filières d’exportation », a précisé le chef du gouvernement. Il a dit espérer que la présente mission de la BAD puisse permettre de lever les derniers points d’interrogation pour la concrétisation de ce projet afin de lutter efficacement contre la pauvreté au Togo ».

Le projet pilote de la zone de transformation du bassin de la Kara a pour objectif d’ « opérationnaliser la stratégie de transformation structurelle de l’agriculture de la région, en vue d’une croissance inclusive visant la réduction de la pauvreté ». Son financement est évalué à 64 milliards de F CFA dont près de 6 milliards mobilisé par le gouvernement. La BAD, la BOAD et la Fondation Seamaul Globalization de la République de Corée accompagnent le Togo dans la mobilisation et le bouclage du plan de financement.

Le chef de cette mission, Mamadou Kane, ingénieur en chef auprès de la BAD, s’est dit satisfait des avancées du Togo dans la concrétisation de ce projet qui vise la modernisation de son agriculture. Il a déclaré que : « La mission a passé en revue tout ce qu’il fallait et noté avec satisfaction beaucoup d’avancées en terme d’engagement des populations rencontrées sur le terrain qui sont prêtes à aller de l’avant. Nous nous félicitons également des engagements du gouvernement qui s’est d’ailleurs démontré à travers la signature du décret portant création de l’Agence de promotion des agropoles par le président Faure Gnassingbé. Nous espérons que la suite des engagements seront tenus de part et d’autre, de manière à pouvoir aller au Conseil d’Administration de la banque fin juin 2018. Nos partenaires se sont également engagés à ce que le projet soit examiné dans le respect du programme des Conseils d’Administration respectifs au mois de juin 2018 ».

Plusieurs ministres ont assisté à cette rencontre.

ATOP/LM/DHK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez un commentaire s'il vous plait
Entrez votre nom ici