LE PREFET A ECHANGE AVEC LES CHEFS TRADITIONNELS

0
1110

SECURITE ET DEVELOPPEMENT :

Aného, le 6 avr. (ATOP) – Le préfet des Lacs, Datè Bénissan-Tétévi, a échangé, le 4 avril à Anèho, avec les chefs traditionnels de sa juridiction sur des problèmes dans la localité et l’élection des membres de leur conseil.

Il s’est agi pour le préfet de débattre avec eux des prochaines formalités de passation de service, faute de présence du bureau sortant ; des chefs traditionnels. Des problèmes sécuritaires liés aux disparitions ou aux meurtres d’enfants et d’adultes par des réseaux de malfaiteurs, la nécessité de renouvellement des bureaux des CVD dans les 78 villages et cantons des Lacs ont été entre autres au centre des discussions de la rencontre.

Le préfet a également informé l’assistance sur l’obtention d’autorisation de spectacle ou des obsèques avant toute inhumation, l’information de la CEET sur les détériorations des ampoules d’éclairage public, les opérations obligatoires de salubrité publique chaque premier samedi du mois, la destruction des réserves administratives, les doubles ventes de terrain et sur l’occupation des emprises près des cours d’eau et de la mer.

Les garants des us et coutumes au-devant desquels le président du Conseil de la chefferie traditionnelle, Gê Fiogan Sédégbé Foli-Bébé XV, ont déploré l’absence de certains des leurs et discuté avec le préfet des problèmes de synergie d’action, de transhumance et de développement de la préfecture. Pour Gê Fiogan Sédégbé Foli-Bébé XV, il est très important que les chefs resserrent leurs rangs et soient plus solidaires afin qu’ils œuvrent aux côtés de l’administration pour l’essor des Lacs. ATOP/KAA/AAA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez un commentaire s'il vous plait
Entrez votre nom ici