DES ACTEURS EN ATELIER D’EVALUATION EXTERNE CONJOINTE DU REGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL 2005

0
756

AMELIORATION DE LA SANTE DES POPULATIONS :

Lomé, le 17 avr. (ATOP) – Des acteurs impliqués dans le domaine de la santé prennent part du 16 au 20 avril à Lomé, à un  atelier sur l’évaluation externe conjointe du Règlement sanitaire international (RSI) 2005.

Cette rencontre est à l’actif du ministère de la Santé et de la Protection sociale de concert avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle permettra aux participants d’avoir un format homogène, gage d’efficacité dans la prévention et la lutte contre les épidémies, sur la base d’une politique d’ensemble, en lieu et place d’un ensemble de politiques. L’évaluation externe conjointe permet quant à elle  d’identifier les insuffisances les plus importantes au sein de leurs systèmes de santé humaine et animale, afin de prioriser les possibilités d’amélioration de la préparation et de la riposte aux évènements sanitaires, et de collaborer avec les donateurs et les partenaires pour cibler efficacement les ressources.

Les participants vont examiner 19 thématiques, notamment la prévention et la réduction de la probabilité d’épidémies et d’autres évènements et risques de santé publique, la détection précoce de signes inhabituels liés à la santé et la riposte multisectorielle rapide et efficace y compris par la mobilisation internationale. Ils seront aussi instruits sur la documentation pertinente, la communication sur les risques et la liaison entre les autorités de santé publique et les responsables de  sécurité. Des visites sur des formations sanitaires, des laboratoires, des centres d’intervention d’urgence et des points d’entrée (aéroports, postes frontières terrestres et le port) sont aussi inscrites au programme.

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Pr Moustafa Mijiyawa a indiqué que le gouvernement togolais s’attèlera à mettre en œuvre les propositions et les recommandations issues de ses assises pour l’amélioration de la santé des populations.

La représentante résidente de l’OMS au Togo, Mme Lucile Imboua, a exhorté les acteurs à mobiliser davantage les efforts et leurs connaissances pour faire du RSI une réalité œuvrant dans un esprit de solidarité et de complémentarité afin de contribuer à l’amélioration de la santé humaine.

Le RSI est la pierre angulaire de la sécurité sanitaire internationale et s’inscrit dans un processus continu de renforcement des systèmes de santé. Il est conçu pour assurer et améliorer les capacités de tous les Etats partis pour prévenir, détecter, évaluer, alerter et répondre aux menaces pour la santé publique.

 ATOP/KEA/SAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez un commentaire s'il vous plait
Entrez votre nom ici