VINGT-CINQ CANDIDATS COMPETISSENT

0
744

CONCOURS D’ADMISSION EN MASTER PROFESSIONNEL A L’IRES-RDEC :

Lomé, le 17 avr. (ATOP) – Le concours d’entrée à  l’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC) en master professionnel en développement culturel a démarré  le lundi 16 avril à Lomé.

Au total 25 candidats tous des fonctionnaires plancheront pendant deux jours sur deux sujets l’un de dissertation portant sur la problématique du développement culturel et l’autre consacré à la connaissance des organisations culturelles internationales. Les candidats de cette dix-septième promotion, sont répartis dans les options Art, Culture, Société et Management des entreprises culturelles.

Deux sujets de dissertation au choix sont soumis à leurs réflexions le premier jour. Le premier concerne une réflexion sur une citation d’André Maurois. Elle est intitulée  « Notre civilisation est une somme de reconnaissance et de souvenirs accumulés par des générations qui nous ont précédées. Nous ne pouvons y participer qu’en prenant contact avec la pensée de ces générations ».

Le deuxième porte également sur une citation celle de Marcus Garvez qui dit qu’« Un peuple qui ne connaît pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racines ».

La formation en master compte deux options au choix, l’une porte sur les cours présentiels destinés aux agents de l’Etat et l’autre de Formation Ouverte à Distance (FOAD) qui s’adresse uniquement aux agents du secteur privé qui sont retenus après étude des dossiers.

Le secrétaire général du ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique, Tinaka Wédiabalo  s’est félicité du bon démarrage de ce concours tout en demandant  aux candidats de tout donner pour figurer parmi les dix personnes à retenir. Il a fait savoir que ce concours a lieu simultanément au Gabon, au Niger, et en Centrafrique.

  1. Tinaka qui est également président du comité d’organisation, a rappelé que plus de 800 agents ont été déjà formés par l’IRES-RDEC, un Institut inter-Etats de formation des cadres et agents de développement culturel.

ATOP/MEK/SAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez un commentaire s'il vous plait
Entrez votre nom ici