L’AMBASSADEUR DAVID GILMOUR EN VISITE A BAFILO

0
939

ASSOLI / TOGO-USA:

Bafilo, le 4 mai (ATOP) – L’ambassadeur  des Etats-Unis d’Amérique au Togo, David Gilmour a visité le jeudi 3 mai à Bafilo, le centre de tissage et le nouveau site du centre d’écoute et  d’assistance juridique.

Ce déplacement du diplomate américain lui a permis de découvrir le centre de tissage de Bafilo et de  toucher du doigt les conditions dans lesquelles les artisans travaillent. Il s’est agi aussi de constater l’état d’avancement des travaux du nouveau site du centre d’écoute et d’assistance juridique en construction. Un ouvrage financé par l’ambassade afin d’aider les parajuristes  à mener à bien leurs activités qui consistent à lutter contre le trafic des enfants et les violences faites aux femmes et aux jeunes filles.

Le centre de tissage renferme un projet piloté par l’Association Femmes Conscientes pour le Développement (FECONDE). Il permet désormais aux jeunes filles d’apprendre non seulement le métier de tissage, de participer à la conservation du patrimoine culturel, mais aussi de parvenir à une autonomisation financière. A part le métier de tissage, ce projet prend aussi en compte, l’initiation à l’informatique pour faire de ces jeunes filles des tisserandes modernes.

Que ce soit au centre de tissage ou au nouveau site du centre d’écoute et  d’assistance juridique, l’ambassadeur David Gilmour s’est dit satisfait du « travail que les uns et les autres abattent pour assurer la qualité de vie des jeunes filles ». Pour lui, la femme est le pilier de la famille et elle doit trouver sa place dans la vie moderne pour  son épanouissement personnel.

Il a, à cette occasion, remis un lot de documents composé des bandes dessinées pour éduquer la population sur le danger du trafic des enfants à la présidente des parajuristes d’Assoli, Kozi Koumatou.

Le préfet d’Assoli, Ouro-Gouroungou a, au nom des populations, exprimé sa gratitude à l’ambassadeur et à sa délégation pour l’intérêt qu’ils accordent à la jeunesse. Il a émis le vœu de voir l’ambassadeur revenir séjourner à Bafilo pour découvrir davantage les richesses artistiques, culturelles et environnementales de la localité.

Pour la présidente des parajuristes d’Assoli, Kozi Koumatou, « notre rêve est devenu une réalité, nous vous promettons de bien entretenir ce joyau pour des générations futures».

La visite a eu lieu en présence des autorités politiques, administratives, militaires, traditionnelles et religieuses. ATOP/BBG/OAF

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez un commentaire s'il vous plait
Entrez votre nom ici