LES JOURNALISTES CATHOLIQUES ONT OBSERVE LA 52E JOURNEE MONDIALE DES COMMUNICATIONS SOCIALES A TSEVIE

0
757

RELIGION :

Lomé, le 14 mai (ATOP) – L’archevêque de Lomé, Mgr Denis Komivi Amuzu-Dzakpah a présidé le dimanche 13 mai en l’église saint Jean Apôtre de Tsévié, à 35 km au nord de Lomé, la messe marquant la 52e Journée mondiale des communications sociales.

A l’international, cette journée placée sous le thème « La vérité vous rendra libres (Jean 8, 32). Fausses nouvelles et journalisme de paix » est une occasion pour le Pape François d’attirer l’attention de l’opinion sur le phénomène des « fake news », des fausses nouvelles dont l’efficacité réside dans leur nature mimétique et qui ont des conséquences souvent dramatiques et insoupçonnées.

Cette célébration pontificale concélébrée par le secrétaire général du Conseil épiscopale nationale catholique pour les communications sociale (CENCCS),  Père Emmanuel Mawussi et le curé de la paroisse de Tsévié, Père Hegbor-Amegan Benoît a servi de messe d’envoi en mission des membres du bureau de l’Union Catholique de la Presse (UCAP Togo).

Cette messe a permis au prélat, chargé des Communications sociales au sein de la Conférence épiscopale du Togo (CET), de revenir sur le message du Pape François qui invite les professionnels des médias à un journalisme engagé et à la culture de la paix.

Le Pape, dit l’archevêque, exhorte les journalistes « à promouvoir un journalisme de paix, n’ayant toutefois pas l’intention avec cette expression d’évoquer un journalisme « débonnaire » qui nie l’existence de graves problèmes et assume des tonalités mielleuses ;  un journalisme sans duperies, hostile aux faussetés, aux slogans à effet et aux déclarations emphatiques ; un journalisme fait par des personnes pour les personnes ; un journalisme qui ne brûle pas les nouvelles, mais qui s’engage dans la recherche des véritables causes des conflits ; un journalisme engagé à indiquer des solutions alternatives à l’escalade de la clameur et de la violence verbale ».

La célébration s’est achevée par l’envoi en mission des membres de L’UCAP-Togo, une union portée sur les fonts baptismaux, le samedi 24 février dernier avec pour but de « promouvoir les valeurs humaines, démocratiques et citoyennes, a travers les medias, ainsi que le développement intégral et durable des peuples». le tout premier bureau de cette union de sept membres est  présidé par M. Ccharles  Ayetan pour un mandat de trois ans renouvelable une seule fois.

En prélude à cette journée, le Père Emmanuel Mawussi, dans un message a convié les journalistes, des gardiens des nouvelles,  « à promouvoir et à pratiquer un journalisme de paix avec discernement et dans une quête permanente de la vérité qui libère ».

Au sortir de la messe, les fidèles ont assisté sur le parvis de l’église  à une exposition des livres, des revues, des journaux et bulletins paroissiaux.

ATOP/AJA/ DHK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez un commentaire s'il vous plait
Entrez votre nom ici