Actualité Togo : comment les autorités ont utilisé le logiciel israélien Pegasus pour espionner des opposants et des religieux catholiques

Au Togo, des opposants politiques, des membres de la société civile et des religieux ont été espionnés par les autorités togolaises, d’après le quotidien britannique ‘The Guardian’ et le journal français ‘Le Monde’. Ces derniers affirment avoir identifié sept Togolais jusqu’à présent, dont les smartphones ont été infiltrés par Pegasus, un logiciel espion pour Android et IOS qui a pour objectif de collecter des infos et de permettre un accès aux téléphones touchés. Ce logiciel israélien permet de prendre le contrôle de son micro et de sa caméra, de lire ses mails et ses messages, ou de géolocaliser une personne.
Une arme digitale développée et vendue aux États par l’entreprise israélienne ‘NSO Group’, officiellement pour lutter contre la grande criminalité (ensemble des actes illégaux, criminels (crimes) et délictueux (délits)) et le terrorisme. Généralement, les personnes concernées reçoivent un sms d’alerte de la messagerie WhatsApp. Dosseh David, l’un des portes-parole du mouvement de la société civile, affirme ne pas avoir reçu ce genre de sms, mais avoir été informé (averti) par une organisation non-gouvernementale internationale, basée en Europe, qu’il était sur écoute.

Pegasus, ce logiciel israélien dont les gouvernements sont friands pour espionner leurs opposants

“L’outil d’espionnage a été utilisé au Togo contre des politiciens de l’opposition, des militants de la société civile et des religieux catholiques. Ces voix qui critiquent le pouvoir du chef de l’Etat Faure Gnassingbé ont subi à leur insu de piratages de leurs téléphones au cours de l’année 2019”, indique le quotidien britannique ‘The Guardian’.
Des fidèles catholiques donnent de plus en plus de voix, ces trois dernières années, sur la façon dont le pays est géré. Le père Pierre-Marie Charnel Affognon est à la tête du Mouvement Forces vives Espérance pour le Togo (ayant pour but principal d’aider les politiciens à réussir les réformes politiques et rompre avec la longue crise au Togo), une organisation de la société civile qui a fait campagne avant l’élection présidentielle togolaise de mars 2020 qui s’est achevée avec la réélection du chef de l’Etat Gnassingbé Faure, fils du général Eyadema. Le religieux de 72 ans est l’un des sept Togolais identifiés pour le moment à avoir été ciblé par le logiciel israélien Pegasus.
Il est important de rappeler qu’en 2019, le service de sms WhatsApp a déclaré que 2 100 personnes dans le monde étaient écoutées grâce à ce logiciel espion fabriqué en Israël.