Togo : le démarrage des travaux de la ligne Dapaong-Mango-Kara

Parmi les actualités togolaises révélées par les médias africains, dont Togo News, on peut citer, le démarrage des travaux de la ligne haute tension qui relie Kara, Mango et Dapaong.

La construction de la ligne haute tension kara-Mango-Dapaong

L’autorité togolaise a annoncé le démarrage imminent de la construction de la ligne qui relie les localités de Dapaong, Mango et Kara. Selon les responsables, les travaux de ligne de haute tension de 240 km débuteront le 3 décembre. Ce projet permet un meilleur accès au nord du pays, permettant ainsi d’améliorer l’accès universel à l’énergie qui est prévu pour 2030.
Il est important de mentionner que les travaux de construction de ces lignes de haute tension s’étendent sur près de 240 Km. D’après les responsables de ce grand projet, les travaux commenceront au niveau de la localité de Kara qui se trouve à 425 Km de Lomé pour passer au fur et à mesure de l’avancement des travaux à Mango.
Ce projet qui permettrait la mise en place d’une infrastructure produisant près de 16 kV tente d’apporter une amélioration au niveau de la desserte en électricité au nord du pays.
D’après le ministre d’Aménagement le coût de ces travaux qui sont financés par l’Exim Bank of India, est estimé à près de 52 millions de dollars.

Les objectifs du projet

Il est important de mentionner que ce projet qui fait partie de la politique énergétique nationale mise en place par le président de la République du Togo, Faure Gnassingbé, a pour objectif de faire évoluer le taux d’électrification au Togo à 75 % d’ici 2025 et à plus de 100 % en 2030.
Selon les derniers chiffres révélés dans les médias togolais, plus de 45 % de la population au Togo assure avoir accès à l’électricité. En outre, selon l’évolution du projet, le gouvernement compte atteindre ses objectifs tout en s’appuyant sur les énergies renouvelables. En effet, ces dernières pourront fournir plus de 50 % de l’électricité consommée au Togo en 2030.
Il est essentiel de rappeler que, grâce à plusieurs partenaires une partie importante serait dédiée aux solutions d’électrification hors réseau alimentées par l’énergie renouvelable.