Togo : le président de la République fait une visite de terrain pour le suivi de la construction de la centrale de Blitta

D’après les journaux togolais en ligne, le président de la République a effectué une visite de terrain afin de vérifier l’évolution de la construction de la centrale solaire de Blitta.

La centrale solaire de Blitta

Le 3 février dernier, le président de la République du Togo a annoncé le lancement des travaux de construction d’une des plus grandes centrales solaires photovoltaïques au Togo au niveau de Blitta, une ville se trouvant au nord de la capitale, à 270 km de Lomé.
Le 26 octobre, le chef de l’Etat du Togo, Faure Gnassingbé a réalisé une visite de terrain au niveau du site de la centrale afin de pouvoir vérifier l’état d’avancement des travaux de construction. Il est important de mentionner que la centrale solaire de Blitta serait dotée d’une capacité de 30 MWc et pourrait fournir ainsi de l’électricité pour plus de 600 000 foyers ainsi qu’à plus de 700 moyennes et petites entreprises.

La centrale solaire serait construite en deux phases

La construction de la centrale de Blitta a été financée à hauteur de 11 millions USD par la BOASD, la Banque Ouest-africaine de développement, et à plus de 15 millions de USD par l’ADFD ou le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement. Ce projet qui fait parti du plan de développement national mis en place par le président de la République Faure Gnassingbé, serait effectué en deux phases selon ses promoteurs.

Durant la première phase, la centrale solaire photovoltaïque de Blitta devrait produire 30 MW, serait disponible et mise en service fin juin 2020. Alors que la deuxième phase au cours de laquelle la centrale solaire de Blitta devrait produire 20 MW supplémentaires, serait mise à disposition des citoyens togolais qu’en fin d’octobre 2020.
Il est important de signaler que le projet a été lancé il y a plus de 8 mois et les travaux de construction de la centrale de Blitta progressent nettement, et ce, malgré les conditions sanitaires qu’est en train de traverser le pays, à cause de l’expansion de la pandémie, le Covid-19. Avec un investissement de plus de 33.5 millions d’euros, la centrale devrait constituer une vraie source d’énergie pour une grande partie des foyers togolais.