Togo : plein d’actualités pour cette période de fêtes de fin d’année

À l’instar de plusieurs pays dans le monde, la pandémie du Covid-19 s’est propagée au Togo enregistrant près de 3 251 cas. Afin de limiter le nombre de contaminations dans le pays, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures sanitaires dans l’instauration d’un couvre-feu. Selon les journaux togolais en ligne, le gouvernement n’a pas encore décidé concernant l’installation du couvre feu dans la capitale togolaise durant la période des fêtes de fin d’année.

Le couvre feu durant la période des fêtes

Selon les autorités, le Conseil scientifique a recommandé la mise en place d’un couvre feu durant cette période de fête, dans le cadre de la lutte active contre la propagation du Coronavirus. Toutefois, cette proposition qui a suscité plusieurs spéculations voire de l’inquiétude au niveau des opérateurs économiques et des togolais, n’a pas été actée, jusqu’à présent, officiellement.
Toutefois, le pouvoir public compte mettre en place une stratégie bien adaptée faisant partie des mesures sanitaires adéquates dans cette période critique des fêtes comme l’a assuré le Conseil des ministres qui a eu lieu le 9 décembre 2020.
Afin d’analyser ces décisions, des réunions se sont tenues entre les différents acteurs concernés dont les représentants des tenanciers de restaurants et bars, patronat, préfets, élus locaux et leaders religieux, avec les autorités sanitaires, afin de mettre en place une action adaptée et cohérente, en vue de définir la marche adéquate à suivre.
Jusqu’à ce jour, le Togo dénombre près de 3 251 cas affectés par le Coronavirus avec 2 771 cas de guérison.

Les contrôles de qualité des producteurs privés d’eau potable

Durant cette période de fête, le ministre de l’hydraulique et de l’eau villageoise assure dans son communiqué publié le 1 décembre dernier, que le comité interministériel de contrôle de l’exploitation et de production des eaux dans le pays reprendra son activité à partir du 15 décembre prochain.
Le comité devra alors reprendre son activité après plusieurs mois de suspension à cause de la maladie du Covid-19. Selon le ministre togolais, il est important que le comité contrôlerait les agréments des unités d’exploitation et privées des eaux en bouteille et en sachet qui sont implantées au Togo.

Selon le président de la République Faure Gnassingbé, la finalité d’une telle activité est de s’assurer de la qualité de l’eau commercialisée dans le marché togolais.